Mercredi 16 Juillet 2008

HLA-G nous éclaire sur la pré-éclampsie

Biology of Reproduction, 2008
CEA
Enjeu : Amélioration du diagnostic et du pronostic de pathologies de la grossesse


HLA-G, molécule de la tolérance, est exprimée au niveau du placenta et permet le non rejet du fœtus par sa mère. Un défaut d’expression de HLA-G est associé à certaines pathologies de la grossesse comme la pré-éclampsie * ou certaines fausses couches.
L’équipe de Philippe Moreau du Service de Recherche en Hémato-Immunologie (I²BM/SRHI) a émis l’hypothèse que le polymorphisme du gène qui code pour HLA-G et la transmission d’allèles (version particulière d’un gène) particuliers de HLA-G pouvaient être associés à ces types de pathologies.
Pour tester cette hypothèse, 262 placentas de grossesses avec complications et 60 placentas de contrôle ont été génotypés en collaboration avec une équipe italienne et canadienne.
Ces travaux ont permis d’associer de manière significative la présence de l’allèle HLA-G*0106 dans le cas de la pré-éclampsie et de certaines fausses couches. L’intégration de cette donnée dans le pronostic et le diagnostic de ces pathologies devrait permettre d’améliorer leur traitement clinique.

Schéma de la synthèse d’une protéine
* La pré-éclampsie est une affection qui apparaît parfois pendant la grossesse, habituellement au cours des quatre ou cinq derniers mois, et qui se manifeste par une élévation rapide de la tension artérielle et le développement d’une protéinurie.
Les femmes dont la tension artérielle est élevée avant la grossesse courent un risque élevé de fausse couche et d'accoucher avant terme d'un bébé de faible poids ou d'un mort-né.