Mécanismes biologiques Partie 1 : Interactions physiques

Mots clés : ADN, effet direct, effet indirect, ionisation, excitation

Généralités :

Les effets des rayonnements ionisants sur l’homme résultent d’un transfert d’énergie à la matière vivante. Ce transfert est à l’origine d’une longue série de phénomènes physiques puis chimiques, qui à leur tour induisent des lésions cellulaires pouvant se traduire par des manifestations pathologiques.

Pour en savoir plus sur les lésions de l’ADN voir « lésions radioinduites » et « les différents types de lésions de l’ADN »

Les évènements physiques initiaux responsables de ces lésions moléculaires sont essentiellement l’ionisation et l’excitation de ces molécules.

L’ADN est au sein des cellules, la principale cible susceptible d’être altérée par des rayonnements, directement ou indirectement.

Effet direct :

L’interaction a lieu avec l’ADN. L’effet direct résulte des ionisations et des excitations qui produisent des modifications directes de l’ADN.

Effet indirect :

L’interaction des rayonnements ionisants se produit avec les molécules d’eau. L’effet indirect implique des espèces réactives provenant de la radiolyse de l’eau. Les modifications de la molécule d’ADN résultent de l’interaction de ces produits avec celle-ci.

Deux processus principaux sont impliqués dans les modifications radioinduites de l’ADN cellulaire : l’ionisation et l’excitation.