English version

Effectuer sa thèse à la DSV

Au sein du CEA, un organisme de recherche de renommée internationale qui bénéficie d’une culture croisée ingénieurs-chercheurs, propice aux synergies entre la recherche fondamentale et les innovations technologiques, la Direction des Sciences du Vivant (DSV) a pour mission de mettre l’innovation technologique au service de deux grands enjeux sociétaux :l’énergie etla santé.

La DSV fournit à ses équipes un cadre multidisciplinaire et un contexte de partenariat avec d’autres organismes de recherche et des universités de renom. Dans ses 8 instituts, localisés dans des centres CEA de la région parisienne (Fontenay-aux-Roses, Evry, Saclay et Orsay), de Grenoble, de Marcoule et de Cadarache, 1200 scientifiques bénéficientd’infrastructures d’envergure nationale à la pointe du progrès en génomique, protéomique, métabolomique, biologie structurale, imagerie biomédicale et recherche translationnelle pour conduire des recherches dans les domaines suivants :

  • radiobiologie,
  • toxicologie,
  • bioénergie,
  • procédés biotechnologiques ou bio-inspirés économes en énergie,
  • étude des mécanismes biologiques normaux ou pathologiques (cancer, maladies neurologiques, infectieuses, génétiques…),
  • diagnostics et thérapies innovantes.

Best-of des publications 2012 (pdf -1,2Mo)

Chaque année, environ 80 étudiants, français ou étrangers, inscrits dans des écoles doctorales des universités partenaires de la DSV (universités parisiennes, de Grenoble, Montpellier, Marseille…) débutent une thèse à la DSV, financés par différentes sources (CEA, écoles doctorales, Europe, financements externes du laboratoire, industries, collectivités locales…).

Pour la rentrée 2014, les sujets de thèse proposés sont accessibles sur le site de l’INSTN (Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires).

En 2014, 20 étudiants bénéficieront de contrats doctoraux CEA d’une durée de 3 ans. Ces étudiants seront recrutés au travers d’un concours nommé Irtelis.

Les lauréats de ce concours bénéficieront, à partir d’octobre ou novembre 2014, d’un contrat de travail à durée déterminée de formation doctorale d’une durée de 3 ans pour lequel le CEA est l’employeur. Pendant la durée de ce contrat, ils seront affiliés au régime général de la sécurité sociale et cotiseront à des caisses de retraite complémentaires. La rémunération mensuelle brute du doctorant sera de 2043,54 € en 1ère et 2ème années et de 2104,62 € en 3ème année (valeurs au 1er janvier 2014).