English version

Communiqués de presse

2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008
Lundi 03 Mars 2014
Découverte d'un nouveau type de virus géant âgé de plus de 30 000 ans

Un nouveau type de virus géant, baptisé « Pithovirus », a été découvert dans le sol gelé de l'extrême Nord-Est sibérien par des chercheurs du laboratoire « Information génomique et structurale » (CNRS/AMU), associés à des équipes du laboratoire Biologie à grande échelle (CEA/Inserm/Université Joseph Fourier), du Génoscope (CEA/CNRS) et de l'Académie des sciences de Russie. Enfoui dans le sol, ce virus géant, inoffensif pour l'Homme et les animaux, a survécu à plus de 30 000 ans de congélation. Bien que sa taille et sa forme en amphore rappelle celles de Pandoravirus, l'analyse de son génome et de son mode de réplication prouve que Pithovirus est très différent. Ces travaux portent ainsi à trois le nombre de familles distinctes de virus géants. Ils sont publiés sur le site des PNAS la semaine du 3 mars 2014.
En savoir plus
Lundi 03 Mars 2014
Fermentalg et le CEA optimisent la production de microalgues en mixotrophie

Libourne - 3 mars 2014 - Fermentalg, société de biotechnologie industrielle spécialisée dans la production de molécules d'intérêt à partir des microalgues, et une équipe CEA/CNRS/Université Grenoble Alpes de la Direction des Sciences du Vivant du CEA, annoncent le dépôt d'un nouveau brevet grâce à d'importantes avancées technologiques réalisées dans le cadre d'un programme commun d'ingénierie métabolique en vue de l'exploitation industrielle des microalgues.
En savoir plus
Jeudi 16 Janvier 2014
La protéine des fleurs révèle un pan de son histoire…

Présente chez des algues avant même que les plantes conquièrent la terre ferme, la protéine LEAFY joue aujourd'hui un rôle essentiel dans la beauté du monde végétal : c'est elle qui gouverne la formation des fleurs. Dans le cadre d'une collaboration internationale, une équipe mixte associant le CNRS, le CEA et l'UJF, est parvenue à retracer son histoire et à élucider le mécanisme d'évolution qui lui a donné la capacité de diriger la morphogenèse florale. Ce mécanisme a pu être révélé grâce à la découverte d'une forme intermédiaire ancestrale de la protéine qui a perduré jusqu'à nos jours chez une espèce apparentée aux mousses. Ces résultats sont publiés dans Science le 16 janvier 2014.
En savoir plus
2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008